Minimalisme : en route vers une vie moins encombrée.


Low Impact / lundi, octobre 1st, 2018

Après avoir emménagé avec Monsieur à Limoges, dans l’appartement de 40 m² qu’il occupait, on nous a souvent demandé : « Et vous allez chercher plus grand ? » et je me demandais pourquoi. Nous sommes deux, sans enfant, notre deux-pièces me semble suffisant. Notre appartement était confortable, avec suffisamment de rangement pour toutes nos affaires, peut-être même un peu trop. Il me semblait inutile d’avoir plus grand, car, pour moi, avoir trop d’espace signifie avoir trop de place pour du bordel. Je ne veux pas me sentir « obligée » de remplir un mur ou un coin vide, avec un meuble ou un accessoire de décoration inutile. C’est le principe même du minimalisme : ne garder que l’essentiel.

Je vous invite à vous arrêter une minute et à regarder autour de vous. Vous êtes peut-être dans votre salon ou votre chambre. Comment vous sentez-vous dans cette pièce ? Maintenant regardez en détail vos meubles, votre décoration, les objets sur vos étagères… Vous procurent-ils de la joie ?

Vous voyez où je veux en venir ? Je pars du principe que tout ce qui nous entoure doit nous procurer de la satisfaction : je ne veux pas d’un meuble défraîchi, ou à moitié vide qui n’est rempli que de vieux bibelots pour occuper l’espace, d’un cadre que je ne trouve plus joli. Marie Kondo en parle dans ses livres, et elle a créé une méthode de désencombrement pour ne garder que les objets qui nous apportent de la joie, la méthode KonMari. Je vous invite à lire ses livres si vous cherchez une façon de faire du tri dans votre maison ou appartement. Mais j’en parlerais aussi bientôt plus en détail sur ce blog.

Pour en revenir à notre situation personnelle. À cause du travail de Monsieur, on peut être amenés à changer de ville chaque année. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé cette année puisqu’on a quitté Limoges pour venir s’installer à Clermont-Ferrand, avec un séjour de quelques mois à Prague entre les deux. De plus, nous avons emménagé dans un appartement encore plus petit : de 40 m², nous sommes passés à 28 m² !

Nous avons pu laisser les « grosses choses » dans un garde-meuble pendant l’été, par exemple le petit électroménager et les accessoires de cuisine, ainsi que les affaires d’hiver. Le reste est rentré dans la voiture, avec un bon désencombrement avant le départ. Il était important pour nous de ne garder que les objets qui nous servent réellement ou que nous aimons vraiment. Une partie de nos vêtements est partie dans les conteneurs de don, nous avons aussi revendus quelques objets et au final, il ne nous reste que les choses que nous voulons vraiment garder.

Pas question de se débarrasser de tout non plus : par exemple, nous sommes tous les deux amateurs d’art et nous aimons avoir des cadres aux murs, alors évidemment, on les garde. De son côté, Monsieur à pas mal d’affaires de sport pour son travail. Moi, j’aime avoir des livres et ustensiles de cuisine pour pâtisser ou cuisiner. Pour vous, cela peut-être votre immense bibliothèque, votre collection de vinyles ou vos plantes. L’essentiel est de garder ce qui vous fait plaisir et de vous débarrasser du superflu.
Finalement, en arrivant à Clermont, toutes nos affaires sont rentrées dans notre nouvel appartement sans effort, chaque chose a une place et nous n’avons pas eu à faire de sacrifice ou à nous séparer d’objets à contrecœur. Nos armoires et nos placards ne débordent pas et sont organisés, notre espace de vie est clair et dégagé : on s’y sent bien, et c’est bien ça le plus important !

De votre côté, êtes-vous plutôt minimaliste dans l’âme ou grand collectionneur compulsif ? Faites-moi savoir dans les commentaires si vous voulez en savoir plus sur le désencombrement et je vous écrirais des articles pour répondre à vos questions et vous aider à y voir plus clair dans votre intérieur !

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019 Hej, Mercredi !
Sharing is caring
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réponses à « Minimalisme : en route vers une vie moins encombrée. »

  1. Je crois que lorsque l’on déménage régulièrement, on finit par ne plus s’encombrer de choses superplues ! Moi aussi déménagement régulièrement, j’ai dis bye-bye aux meubles (en plus c’est moins fastidieux pour faire le ménage), par contre je ne peux me passer de livres et de plantes !

  2. Moi je suis plutôt conservatrice pourtant beaucoup de choses m’etouffent et puis c’est c**** de faire le ménage . J’ai testé la methode Konmari en disant au revoir et merci aux objets… Mais je suis trop sentimentale…sauf pour mes vêtements où je porte assez régulièrement des sacs au Relais… Bref… Il existe un vaccin contre le « on sait jamais ça peut servir ? “

  3. Bonsoir,
    Mon déménagement m’a aussi permis d’opérer un grand désencombrement et depuis je tri régulièrement. Vivre avec l’essentiel, met en valeur ce que je préfère et par dessus tout me fait un bien fou. Je me sens plus sereine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *