Les traditions suédoises de Noël

Les traditions suédoises de Noël

28 novembre 2018 4 Par Hej, Mercredi !

Le mois de décembre en Suède est assez magique. En France, je trouve cette période assez commerciale, peu riche en traditions (en dehors du gros repas de famille de la veille de Noël) et basée sur la surconsommation de jouets, cadeaux, bouffe, trucs en plastiques… Je trouve que les Suédois ont des traditions plus simples et tournées vers le partage et le cocooning. On célèbre la lumière et on revisite des grands classiques tout au long du mois de décembre.

Credits: Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

Crédits: Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

Les traditions d’origine chrétienne sont ancrées dans la culture et tout le monde en profite, peu importe les croyances ou non-croyances (d’ailleurs, la Suède est le 2ème pays le plus athée d’Europe). Le froid et parfois la neige plongent le pays dans un petit cocon. Et alors que la pénombre envahit peu à peu le pays (le soleil se lève vers 8h et se couche dès 14h à Stockholm, encore plus tôt en remontant vers le Nord), toutes les rues et fenêtres se parent de lumières. Les marchés de Noël sentent bon le vin chaud et les biscuits, on allume des bougies (encore plus que d’habitude, je veux dire), bien sûr on décore le sapin et festoie comme il se doit !

Que la lumière soit ! Au début de l’Avent, le 4ème dimanche avant Noël, des lumières apparaissent aux fenêtres des maisons, des boutiques et même des bureaux. Vous pouvez y voir l’Adventljusstake (chandelier de l’avent, un bougeoir à 7 branches, originellement avec des bougies de cire, et avec des ampoules électriques depuis 1936) et l’étoile de l’Avent, une lanterne blanche ou rouge en forme d’étoile. Elles restent allumées en quasi-permanence jusqu’à la fin du mois de décembre. Pas très écolo, certes, mais MAGIQUE à voir ! Et chaque dimanche, on allume une bougie : cela peut-être une bougie numérotée par semaine (4, 3, 2, 1) ou une longue chandelle décorée des numéros 1 à 24 à brûler un peu chaque jour.

« Il y a 200 ans, les Suédois n’allumaient qu’une bougie à leur fenêtre et seulement pendant la veillée et le jour de Noël. C’était une protection contre les forces du mal, cela avait une connotation magique, et c’était aussi une forme de salutation » explique Lena Kättström Höök, spécialiste des traditions suédoises et conservatrice du Musée Nordiska de Stockholm.

Julkalendern : chaque année, la chaîne SVT produit et diffuse Julkalendern (le « calendrier de Noël »). Cette série télévisée en vingt-quatre épisodes quotidiens de quinze minutes, réuni pas moins de 2,5 millions de Suédois (dans un pays de dix millions d’habitants) devant leurs postes chaque jour. Le premier « Calendrier » télévisé date de 1960. Il s’inspire de celui diffusé par la radio publique depuis 1957, qui existe encore.

Credits: Cecilia Larsson Lantz/Imagebank.sweden.se

Credits: Cecilia Larsson Lantz/Imagebank.sweden.se

Sankta Lucia : une des particularités de la Suède est la fête de la Sainte-Lucie, le 13 décembre. Elle est célébrée dans toutes les églises et même les écoles. Une jeune fille est choisie pour jouer le rôle de Sainte Lucie, apparaît en entonnant des chants de Noël. Vêtue d’une longue robe blanche, une couronne de bougies sur la tête, elle est accompagnée de filles et de garçons tous vêtus de blanc et une bougie à la main.

Selon la tradition, la nuit du 13 décembre était la plus longue de l’hiver; une nuit où tous les êtres maléfiques de la croyance populaire étaient très actifs. Pour illuminer la longue nuit et se protéger des esprits malins, les Suèdois désignait la Sainte-Lucie comme la porteuse de la lumière. La fille incarnant Sainte Lucie marchait d’une ferme à l’autre avec son cortège (Luciatåg).

BONUS : cette vidéo explique très bien et avec beaucoup d’humour, la célébration de la Sainte-Lucie : Swedish Lucia for Dummies (en anglais).

Vintersolståndet : le 21 décembre, c’est le solstice d’hiver. C’est la journée avec le moins de jour dans l’année. Ce jour-là à Stockholm, le soleil se lève vers 8h45 le matin et se couche vers 2h45 l’après-midi. À partir du lendemain, les journées commencent à s’allonger de nouveau.

On mange et on boit Noël ! Le mois de décembre voit arriver les douceurs traditionnelles : pour les enfants, le Julmust, un soda de Noël (qu’on retrouve aussi à Pâques, sous le nom de Påskmust). Pour les plus grands, le Glögg, fameux vin chaud aux épices agrémenté de raisins secs et d’amandes. Et pour tous, à consommer sans modération : les Lussekatter (parfois aussi appelés Lussebullar) : de délicieuses brioches en forme de S au safran, décorées de deux raisins secs. Et les Pepparkakor, des biscuits croustillants épicés (gingembre, cannelle, cardamome…). On peut évidemment les faire maison, et c’est une activité géniale à faire avec les enfants lors d’un dimanche de l’Avent. Mais on peut aussi les acheter absolument partout. Envie de vous lancer ? Voici les recettes du Glögg de La Suède en Kit, des Lussekatter de Del’s Cooking Twist et des Pepparkakor de Marie Laforêt.

Credits: Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

Glögg et Pepparkakor. Crédits: Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

24 décembre : c’est la veillée de Noël (Julafton) qui représente le grand moment des festivités. D’ailleurs, la majorité des Suédois désertent le travail dès le 23 pour s’atteler à la préparation du repas. Le Julbord (table de Noël), le buffet traditionnel de Noël présente une abondance de spécialités suédoises : Sill (hareng mariné), Sillsallad (salade de betteraves, pommes de terre, œufs et harengs), Gravad lax (saumon cru mariné), différents pains et fromages suédois, Janssons frestelse (« la tentation de Jansson », un crémeux gratin de pommes de terre aux anchois), mais aussi des travers de porcs (Revbensspjäll) et autres viandes et enfin la star du diner : le Julskinka (jambon de Noël) dont chaque famille a sa propre recette. Le tout copieusement arrosé de bière et de snaps, comme il se doit.

Le rendez-vous familial : tous les 24 décembre, à 15 heures, la moitié de la Suède se pose devant la télévision pour regarder, en famille Un nouveau Noël Disney, datant de 1958. L’émission, appelée en suédois « Kalle Anka och hans vänner önskar God Jul » (Donald Duck et ses amis vous souhaitent un Joyeux Noël ») est donc diffusée, à la même heure et à la même date, sur la chaîne publique numéro 1, depuis 1959.

Credits: Simon Paulin/imagebank.sweden.se

Le Jul Tomte, ou Tomten (Père Noël) occupe une belle place dans le légendaire merveilleux de Noël. Issu de la famille des lutins, ce personnage a une façon bien à lui de distribuer les cadeaux le soir du 24 décembre. On nomme ses présents « Julklappar » (les coups de Noël) car lorsqu’il se glisse jusqu’aux maisons, Tomten frappe très fort sur la porte et souvent jette les cadeaux à l’intérieur avant de disparaître bien vite dans la nuit. L’usage veut que, cette nuit-là, les enfants de la maison déposent pour lui, en offrande, un bol de Julgröt, sorte de riz au lait dont il raffole.

Le 25, Juldagen (le jour de Noël) est relativement calme et est le jour ferié officiel dans le calendrier, même si nombreux Suédois sont déjà en repos depuis le 23.

Vous l’aurez donc compris, Jul désigne Noël. Le mot vient de Yule, anciennement une célébration du solstice d’hiver pour les peuples germaniques. Cette célébration païenne durait 12 jours. Elle a été associée aux fêtes de Noël dans les pays nordiques depuis la christianisation des peuples germains et scandinaves, au XI ème siècle.

Le 31 décembre c’est Nyårsafton (le réveillon du nouvel an) et on le célèbre comme en France, entre amis ou en famille. Si vous êtes à Stockholm ce soir-là, vous ne pourrez pas manquer les feux d’artifices à minuit. Trouvez un spot en hauteur pour en admirer une dizaine simultanément !

Enfin, l’Epiphanie marque la fin des fêtes de Noël, 13 jours après Noël (Trettondag Jul). En Suède, l’Epiphanie a toujours lieu le 6 janvier et bien que cela soit férié, on ne s’entoure plus de traditions particulières, contrairement à la France. Mais là encore, une particularité suédoise apparait. Peut-être à cause d’un parfum de nostalgie, les Suédois préfèrent prolonger les festivités d’une semaine. Ils gardent en effet leur beau sapin (Julgran) jusqu’au 13 janvier, jour de la Saint-Knut. La légende raconte que c’était la grande fête viking du solstice d’hiver qui tombait le 13 janvier. C’est en ce vingtième jour après Noël (Tjugondag Knut) que les familles défont le sapin et clôturent enfin les fêtes.

En espérant que vous aurez aimé ce petit voyage à la découverte des traditions suédoises autour des fêtes de fin d’année, il ne me reste qu’à vous souhaiter God Jul och Gott Nytt År ! (Joyeux Noël et Bonne Année !)

Retrouvez tous mes articles sur les traditions scandinaves ici : hejmercredi.com/tag/traditions-scandinaves

Credits: Helena Wahlman/imagebank.sweden.se


Merci à Image Bank Sweden pour les photos d’illustration de cet article.
Crédits pour la photo en-tête de cet article : Emelie Asplund/imagebank.sweden.se

-------------------------------------