J’ai testé… la sophrologie en groupe.


Bien-Être / jeudi, septembre 27th, 2018

J’en connais peu sur le sujet, mais la sophrologie était sur ma liste de choses à tester un jour. L’opportunité s’est présentée cette semaine en découvrant l’existence de séances en groupe. Je me laisse tenter par l’expérience.

 

La sophrologie est un « entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être basé sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit ». Elle s’adresse à toute personne cherchant à améliorer son existence et développer mieux-être et détente.

(Definition de la sophrologie de PasseportSante.net)

Malgré la curiosité, j’ai quelques à priori sur la séance et presque « pas envie » d’y aller quelques heures avant. Puis je me lance. J’arrive et déjà, je suis rassurée : la sophrologue à l’air d’être d’une femme très intéressante, posée et pas du tout « perchée » comme on pourrait en avoir peur (les clichés ont la vie dure…). Puis les autres participants arrivent, ou plutôt, participantes, car nous serons cinq femmes ce soir dans cette petite salle au fond d’une cour, à l’abri des regards et du bruit du centre-ville. Des femmes plus ou moins jeunes, discrètes et à priori ouvertes d’esprit.
Des femmes « normales ».

On commence par une courte présentation, chacune prend la parole pour expliquer comment elle se sent dans le moment présent, physiquement et émotionnellement. Écouter les autres sans juger et sans couper la parole est l’une des règles primordiales pendant ces séances. Puis la sophrologue nous montre et explique les exercices que nous allons faire pendant la séance. Debout, puis assises, du scan corporel à la respiration en passant par la projection, pendant une heure nous allons partir à la découverte de notre moi intérieur.

Nous fermons les yeux et c’est parti : quelques respirations pour se mettre dans notre bulle, puis nous nous levons. Commence le scan corporel : dans l’idée, c’est de se focaliser sur une partie du corps à la fois, tourner son attention sur cette partie précise et ne penser à rien d’autre. Personnellement, j’imagine le sang qui coule dans mes veines à cet endroit, je ressens le flux sanguin passer sous ma peau par vagues et je laisse cette partie se relaxer. Les yeux toujours clos, la sophrologue guide notre scan : du cuir chevelu jusqu’aux orteils, du haut vers le bas, et la détente s’installe. Nous prenons alors de grandes inspirations pour laisser partir le négatif dans une grosse expiration. Puis nous nous asseyons, grâce à des mouvements de la tête, nous refusons les pensées négatives et autorisons les pensées positives.

Le moment est venu de penser à un événement positif : quelque chose qui nous a, par le passé, plongé dans une sensation de bonheur, de bien-être. J’imagine un moment calme, beau, serein et détendu vécu il y a quelques mois. Puis nous sommes amenées à penser à une situation plus négative, plus compliquée ou stressante et essayons d’appliquer cette même sensation de bien-être que celle ressentie quelques secondes auparavant.
Sur moi, l’effet est quasi immédiat, c’est presque trop beau pour être vrai. Je me plonge dans une situation stressante, m’imagine la scène, le lieu, les odeurs, le bruit, les lumières, les sensations et la présence de ceux qui m’entourent, puis je repense à ce moment de calme et de bien-être que j’imaginais juste avant. Je me sens plongée dans une bulle de sérénité et de calme, je sens mon ventre se détendre et ne pas se crisper comme il le ferait normalement dans cette situation et je suis bien. Juste bien. Je profite du moment et tout va bien.
Un dernier exercice debout nous fait cette fois garder cette sensation de bien-être et de confiance dans le corps, en se l’étalant littéralement où on en a besoin : la tête, la gorge, le ventre, les jambes…
Puis nous ouvrons les yeux de nouveau, retour à la réalité et on se rend compte que le temps est passé très vite. À aucun moment, je me suis sentie seule, et pourtant, je ne pensais pas aux autres non plus. J’entendais les respirations des autres participantes, mais elles me confortaient dans ma propre expérience, nous étions en train de travailler chacune sur nous-mêmes, mais en même temps. 

Une dernière prise de parole pour chacune d’entre nous, pour expliquer comment nous nous sentons maintenant, ce que l’on a ressenti pendant les exercices. Je parle, je m’écoute parler, je me sens écoutée, et puis j’écoute à mon tour les expériences des autres. Leurs retours me font me poser des questions sur mes propres perceptions ressenties. La séance se termine, je suis calme et positive. Je me sens fière d’avoir essayé quelque chose de nouveau, et curieuse de voir si j’arriverais à appliquer cet exercice de projection à une prochaine situation de stress. Je ne sais pas encore si je participerais de nouveau à un cours en groupe, en tout cas l’expérience a été plus que positive, presque révélatrice ! J’ai maintenant les cartes en main pour parvenir à calmer mon anxiété. Il ne me reste qu’à pratiquer. 

Avez-vous déjà testé la sophrologie ? En groupe ou individuellement ? Partagez vos expériences avec nous en commentaires !

Vous souhaitez essayer aussi ? À Clermont-Ferrand, je vous conseille Dulce Trigo, et ailleurs : vous pouvez consulter l’annuaire de la Fédération Française de Sophrologie ici.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019 Hej, Mercredi !
Sharing is caring
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses à « J’ai testé… la sophrologie en groupe. »

  1. Merci pour l’annuaire et les bonnes adresses. Tu sais qu’en tant qu’hypersensible toutes les émotions retombent dans le ventre, je pense de plus en plus que ce sont mes émotions refoulées qui ont créées mes maux, mes intolérance etc… la sophrologie ça pourrait beaucoup m’aider, donc merci encore de parler de tout ça avec tant de bienveillance ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *