Comment être un « bon » touriste ?


Escapades / mercredi, juillet 10th, 2019

Vous avez prévu de partir à l’aventure ? Ça y est, vos billets de train / d’avion sont réservés, votre hébergement aussi… Le plus dur est fait, maintenant il ne vous reste qu’à faire vos valises et profiter du moment que vous attendez depuis des semaines…
Aujourd’hui, je reviens sur quelques petits points qui me semblent essentiels pour passer un agréable séjour, dans le respect de soi-même, des autres et de la planète.

Disclaimer : je n’ai voyagé qu’en Europe pour le moment, vous comprendrez donc que je base cet article sur mes expériences vécues, plutôt en ville ou jamais bien loin de la civilisation. Si vous partez à l’autre bout du monde, vous aurez peut-être besoin d’adapter certains de ces conseils…

Préparer son voyage

Voyager, ça se prépare. Achetez un guide, faites des recherches sur des blogs, des sites de voyages ou sur YouTube… Privilégiez au maximum les articles / vidéos de locaux ou de personnes ayant vécu sur place un certain moment. Elles vous conseilleront des endroits à visiter qui ne se trouvent pas dans les guides touristiques. Si vous partez à Stockholm ou à Prague, j’ai fait des articles sur ces destinations (où j’ai habité) avec toutes mes recommandations ! J’ai malheureusement vu trop d’articles/vidéos de bloggueurs voyage ne recommandant que des « pièges à touristes »… Ça serait dommage de rester sur un circuit conventionnel quand on peut en voir plus. Sur YouTube notamment, cherchez  » Hidden gems in *nom de la ville*  » pour trouver des endroits cachés à découvrir.
N’hésitez pas aussi à passer à l’office du tourisme et leur demander conseil, comme je vous l’ai indiqué (entre autres) dans mon article « Arriver dans une nouvelle ville ».

Voyager « Slow »

Si pour certains lieux vous devez réserver vos visites à l’avance, gardez aussi du temps libre. PRO-FI-TEZ ! Perdez-vous dans les quartiers, marchez, faites une pause dans un parc, déconnectez-vous de vos écrans, discutez avec les locaux… Planifiez peut-être de découvrir un quartier par jour/demi-journée sans organiser à la minute près. D’ailleurs…

Utiliser Google Maps

C’est peut-être la seule fois où je vous conseillerais d’utiliser votre téléphone, surtout en voyage. Mais l’avantage de Google Maps est que vous pouvez lister à l’avance tous les endroits que vous aimeriez visiter grâce à des « étiquettes ». Arrivée dans un quartier, vous saurez ce que vous pouvez faire/voir dans les environs en un coup d’œil. Cela vous évitera certainement de traverser la ville 15 fois et de perdre du temps dans les transports en commun / à pied. Pensez à changer la couleur de l’étiquette une fois un lieu visité, comme pour « cocher » tout ce que vous avez déjà vu.

Apprendre la langue du pays

Evidemment, je ne vous demande pas de devenir bilingue avant de partir. Mais apprendre les formules de politesse et de quoi se débrouiller pour trouver son chemin, c’est la base. Pour sûr, cela décrochera un sourire aux locaux, facilitera la conversation et vous aidera peut-être même à dégotter quelques recommandations en dehors des circuits touristiques !
N’hésitez pas à vous munir d’un petit guide de conversation illustré en voyage, comme celui-ci par exemple.

Goûter à la culture locale !

Osez sortir de votre zone de confort au lieu de rester sur des grands axes touristiques et manger de la nourriture que vous connaissez déjà… Allez dans un restaurant traditionnel, demandez conseil aux serveurs ou à des locaux dans la rue, testez de nouvelles saveurs. N’hésitez pas aussi à rejoindre un évènement local : un festival, un concert de musique traditionnelle ou d’un groupe local… Bref, intégrez-vous !

Choisir des souvenirs homemade

Je ne vous apprends rien, bon nombre d’objets dans les boutiques souvenir sont made in China. Si vous souhaitez (vous) offrir un souvenir de votre destination de vacances, optez pour quelque chose produit localement. Faites quelques recherches pour découvrir les spécialités du pays que vous découvrez, trouvez des boutiques, visitez des ateliers. De manière générale, préférez toujours un artisan ou un petit créateur (vêtements, décoration…) plutôt qu’une grosse boutique de souvenirs. Ainsi, vous soutenez le commerce local et revenez avec quelque chose de vraiment spécial.

Réduire ses déchets

gourde en voyage

Evidemment, être loin de chez-soi et marcher toute la journée dans des endroits inconnus implique souvent de consommer beaucoup plus de plastique et autres objets à usage unique que d’habitude. On ne peut pas toujours préparer ses repas à l’avance et les conserver correctement.
Mais, faites de petits gestes. Pensez à prendre votre gourde et la remplir dès que possible pour éviter les gobelets et les pailles, ayez vos couverts réutilisables, peut-être même une lunch box, partez avec quelques sacs en tissu ou des Bee’s Wraps pour certains de vos achats (une petite douceur dans une boulangerie ou sur le marché par exemple…).
À vrai dire, partir à l’aventure est une bonne façon de se rendre compte qu’on a besoin de peu.
Si vous êtes déjà dans une démarche de réduction de déchets dans la vie de tous les jours, essayez simplement de garder vos bonnes habitudes en voyage ! Et pour aller un peu plus loin, vous pouvez également lire cet article extrêmement interessant : 30 ways to be more Eco friendly when you travel.

Respectez les lieux

Ai-je besoin de le rappeler ?
Ne jetez pas vos déchets/mégots par terre, jetez-les dans les poubelles correspondantes, ne tagguez pas, ne gravez pas votre nom dans la pierre d’un monument historique, n’accrochez pas de cadenas sur un pont ou n’importe quel autre barrière ou grillage, ne grimpez pas / ne traversez pas n’importe où, respectez les panneaux, respectez les locaux et les autres touristes, particulièrement le soir, payez vos tickets dans les transports en commun…
Mais bon, vous êtes des gens bien, je le sais.

C’est bon, je crois que vous êtes prêts pour passer un bon séjour. Il ne me reste qu’à vous souhaiter de passer de bonnes vacances !

J’espère que ces quelques conseils vous auront plu.
En avez-vous d’autres ? Dites-moi en commentaire !

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019 Hej, Mercredi !
Sharing is caring
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 réponses à « Comment être un « bon » touriste ? »

  1. Hello 🙂
    Merci pour cet article dont le sujet m’intéresse particulièrement puisque je suis sur la route des vacances. Une destination plutôt slow : la montage.
    J’utilise déjà quelques une de tes recommandations mais je n’ai pas pensé au bee wrap ! Quelle maladresse ! Tu as raison parfois on achète un aliment on ne le finit pas forcément..
    Pour ma part je pratique le « plogging ». Lors de mes randonnées je ramasse les déchets que je trouve sur mon chemin. Une technique imparable pour éliminer quelques calories mais surtout pour participer aux changements de demain.
    À très vite et surtout
    BONNES VACANCES !

  2. De bons conseils !
    J’avoue que je suis une or-ga-ni-sa-trice quand je pars en voyage, que ce soit quand je partais avec ma mère à Londres, avec mon ex-conjoint ou avec ma meilleure amie pour mes deux derniers weekends en Europe, je le fais d’abord pour moi mais du coup, les gens qui m’accompagnent me connaissent et se laisser guider, je n’impose rien ^_^ Je suis une adepte de Google maps, j’ai un guide chouchou que je prends à chaque nouvelle destination et que je conserve les fois suivantes en vérifiant que les infos sont toujours à jour. Mais si je prévois PLEIN de choses (en général 3 x plus de resto à tester ou de lieux où passer), je ne prévois pas de planning, on fait au feeling, selon l’humeur, la météo, la fatigue, le parcours de la journée, se poser dans un parc ou un endroit sympa pendant 1h et juste apprécier, regarder les gens/la ville, c’est appréciable aussi.
    Et j’apprécie aussi me fondre dans la culture, il n’y a rien de pire que je déteste que de faire touriste et de ne visiter que des lieux touristiques, mais manger local, discuter avec les gens du pays… Et d’ailleurs je note l »idée des « hidden gems ».
    Pour les souvenir, même chose, l’an dernier, j’étais contente de trouver une toute petite boutique artisanale où la gérante ne parlait même pas anglais ni français et moi j’ai un espagnol qui date du lycée mais on a réussi à se comprendre et j’ai rapporter un joli bol et autre chose pour mon amie. Même si je me suis aussi rapporté un porte-clé salamandre qu’on trouve dans toutes les boutiques autour du Park Güell que j’adore, un porte-clé souvenir d’un voyage à Rome avait cassé quelques mois plus tôt et que je voulais tant qu’à faire avoir un souvenir « Gaudi », j’essaye de limiter ce genre d’achat qui n’a, du coup, pas vraiment de valeur sentimentale au fond.

  3. Hello! Je respecte pratiquement tous tes conseils. Je trouve ça important de rappeler qu’il faut prendre le temps car pour beaucoup c’est une liste de choses à faire mais je pense que c’est comme ça qu’on passe à côté de pas mal de choses. Ici, je prévois un planning et laisse soit un jour ou deux où on part à l’aventure pour voir si on trouve quelque chose d’interessant au détour d’une ruelle 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *