5 gestes écolos faciles à mettre en place… dès maintenant ! (partie 1)


Low Impact / mercredi, novembre 20th, 2019

Aujourd’hui, changer nos modes de vie et de consommation est devenu essentiel. On se rend compte que l’on consomme bien plus de ressources que notre planète ne peut produire (voir illustration ci-contre) et que ce n’est plus possible.

Sur ce blog, je vous ai souvent parler de réduction des déchets, mais ce n’est pas le seul geste que vous pouvez faire pour sauver la planète. Parce que oui, je suis persuadée que ce sont nos petits gestes du quotidien qui vont aider à limiter les effets du changement climatique en cours. Nous, petits citoyens bien élevés, avons un pouvoir énorme qu’on néglige bien trop souvent. Parce que nous sommes aussi tous à notre niveau influenceur ou modèle (pour nos enfants, nos proches…) adoptons ces petits gestes eco-responsables et parlons-en, devenons des exemples pour que nous soyons de plus en plus nombreux à changer et faire des petits pas en faveur de la Planète.

On ne parle pas de revenir au Moyen-Âge et d’abandonner tous les progrès qui ont été faits en matière de sciences, de technologies, mais juste d’utiliser tous ces outils du quotidien de manière plus responsable. Dans cet article, je vais vous parler de 5 gestes facilement réalisables : à la maison, dans la rue, sur internet, pour nos achats et nos finances… Tout compte !

Pour subvenir aux besoins de l’humanité, il faudrait en réalité 1,75 Terre.

Source : WWF

Changer de moteur de recherche

Pourquoi utiliser Google, quand on peut utiliser un moteur de recherche qui plante un arbre toutes les 45 recherches ? Ecosia s’utilise exactement de la même façon que n’importe quel autre moteur de recherche, est tout aussi performant et les résultats tout aussi pertinents, mais ils utilisent l’argent généré par la publicité pour planter des arbres là où il y en a besoin. De plus, ils sont assez transparents : leur service est alimenté à 100% par des énergies renouvelables, vous pouvez suivre leurs rapports financiers chaque mois et ils respectent votre vie privée en ne vendant pas vos données aux annonceurs.

Alors dès aujourd’hui, faites d’Ecosia votre moteur de recherche par défaut, définissez-le comme page d’accueil de votre navigateur, téléchargez l’application sur votre mobile et votre tablette… Et c’est tout !

Ramasser un déchet par jour

Alors oui, on est bien d’accord, on ne devrait pas avoir à ramasser la m*rde des autres, mais puisque certains n’ont toujours pas compris qu’on ne jette pas par terre ses bouteilles en verre, emballages de fast food, gobelets, mégots, mouchoirs… Faisons un petit geste pour l’environnement et collectons ses déchets. Evitons qu’ils ne finissent dans la mer, dans les champs, en s’en débarrassant correctement. Tout simplement, ramassez chaque jour au moins un déchet qui traîne dans la rue et mettez-le à la poubelle. Mieux encore, triez-le. Selon si c’est du verre, du plastique recyclable, du carton ou rien de tout ça, utilisez la poubelle appropriée.

Vous pouvez aussi profiter de votre course à pied classique pour faire du plogging. Le terme a été trouvé par des Suédois, de la contraction de plocka upp (« ramasser », en suédois) et « jogging ». Le principe est simple : partez avec un sac poubelle et ramassez tout ce que vous trouvez sur votre passage. Et comme c’est encore plus sympa de la faire à plusieurs, des groupes Facebook comme celui de Plogging France organisent des évènements un peu partout en France pour se retrouver et faire une bonne action dans la joie et la bonne humeur !

80 % des déchets des Océans viennent de la Terre et terminent souvent en microparticules dans le sel que nous mangeons. Ramasser les déchets sur ton chemin permet d’éviter de les retrouver dans nos assiettes !

Source : On Est Prêt

Acheter de seconde main , partager

Pourquoi acheter neuf et donc créer une demande pour que les industriels produisent encore et toujours plus, alors qu’il y a déjà tellement de choses en circulation qui ne demandent qu’à être utilisées ? Le marché de l’occasion est énorme et en plus d’être eco-friendly, il vous fera économiser de l’argent.

Que pouvez-vous acheter d’occasion ? Presque tout ! On ne présente plus LeBonCoin qui est une mine d’or dans tous les domaines, mais il existe de nombreux autres sites spécialisés. Vous pouvez utiliser le Marketplace de Facebook, ou Geev (plateforme de dons entre particuliers). Côté vêtements, le site Vinted est très certainement le plus fourni, mais les friperies se multiplient un peu partout, les recycleries et autres Emmaüs aussi. Mention spéciale pour Ethic2hand qui propose des vêtements d’occasions ou de fins de collections de marques éthiques uniquement. Pour les livres, j’adore aller chez Gibert qui propose du neuf mais aussi et surtout de l’occasion (et aussi des vinyles, CD, DVD…). Et si vous souhaitez acheter quelque chose sur Amazon (même si on préfère éviter, parfois c’est tout de même bien pratique…) jeter d’abord un œil aux offres reconditionnées. À la belle saison, pensez à faire un tour sur les brocantes, les vides-greniers. Et vous pouvez même acheter de la nourriture d’occasion (enfin, pas exactement) : grâce aux applications Too Good To Go ou Phenix, achetez les invendus de boulangeries, restaurants ou supermarchés à tous petits prix !

Un autre bon moyen de donner un coup de neuf dans sa garde-robe à moindre coût, c’est d’organiser un vide dressing entre ami(e)s. Chacun ramène ce dont il veut se séparer et peut échanger contre une autre pièce, ou vendre.

Et si vous voulez aller un peu plus loin, pourquoi ne pas partager vos petits appareils de bricolage ou d’électroménager avec vos proches et/ou vos voisins ? Ça marche très bien pour les appareils que l’on utilise que quelques fois dans l’année, comme une appareil à raclette ou à fondue, une perceuse-visseuse, une tondeuse ou autre…
Si vous habitez en appartement, vous pouvez par exemple afficher dans le hall une liste à remplir, où chacun écrira ce qu’il peut mettre à disposition gratuitement (sous condition de retour en bon état et dans les temps). Dans un quartier, pourquoi ne pas inviter vos voisins à rejoindre un groupe Facebook privé ? En plus d’éviter des achats qui dorment dans les placards, ça créé du lien ! La clé, c’est la mutualisation !

Baisser le chauffage

Si vous êtes actuellement en t-shirt dans votre appartement, alors qu’on est en plein mois de novembre (et qu’en ce moment les températures sont plutôt douces en France), ce n’est pas normal. Le site Futura Science recommande 18 °C dans les pièces à vivre, 16 °C dans les chambres (entre 18 et 21 °C pour une chambre de bébé) et 22 °C dans la salle de bain.

Augmenter la température de vos pièces d’un degré, représente 7 % de consommation en plus.

Source : Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie)

Alors réglez vos thermostats ou vos radiateurs de façon à avoir une température moins élevée, et sortez vos pulls ! Et qui dit économie d’énergie, dit aussi économies tout court ! C’est votre compte en banque qui va être content 😉

Changer de banque

En parlant d’argent… Je profite de cet article pour vous faire un retour d’expérience sur mon changement de banque, vous étiez plusieurs à me le demander sur Instagram quand j’en avais parlé. Ça faisait un an que j’y pensais et après avoir procrastiné un bon moment… Je me suis enfin lancée ! Adieu le CIC et bonjour le Crédit Coopératif.

Vous ne savez peut-être pas que votre argent qui dort à la banque ne dort pas vraiment. Les compagnies s’en servent pour financer des projets. Dans des banques « classiques » (les grandes enseignes bien connues), votre argent sert notamment à financer les énergies fossiles (= non renouvelables = charbon, pétrole, gaz). Pas tip-top pour l’environnement tout ça… Mais bonne nouvelle : vous pouvez choisir de confier vos économies à une entreprise qui partagent les mêmes valeurs que vous. Le Crédit Coopératif (que j’ai découvert grâce aux commentaires des internautes pendant la campagne On est prêt en 2018), me semble être la seule banque française engagée pour la planète. Il y a aussi La Nef, mais cette dernière ne propose pas (encore?) de compte courant pour les particuliers. Mais si vous connaissez une autre banque éthique, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires !

Avec votre argent, le Crédit Coopératif finance des 3 genres de projets. Vous pouvez décider d’en soutenir un seul, ou les 3 en même temps.
– « Agir pour la planète » : je soutiens des projets liés aux énergies renouvelables, aux éco-activités, à la maîtrise de l’énergie…
– « Agir pour une société plus juste » : je soutiens le secteur du handicap, l’aide aux personnes fragiles, le logement social, la recherche…
– « Agir pour entreprendre autrement » : je soutiens des projets d’insertion, le commerce équitable, les coopératives…

Vous pouvez aussi activer une option qui permet de faire un don à une association de votre choix (parmi une sélection) à chaque fois que vous utilisez votre carte bancaire Agir. A partir de 0,05€ par transaction, mais vous pouvez augmenter ce montant (et le stopper à tout moment). Pour ma part, j’ai choisi de soutenir la fondation Surf Rider, qui œuvre pour la protection des océans.

Bon attention, changer de banque implique un certain nombre de tâches administratives à gérer, mais c’est juste un mauvais moment à passer, promis 😉

Et vous, quels sont les derniers gestes que vous avez mis en place dans votre vie quotidienne pour aider un peu la planète ? Et quels sont les prochains ? Partagez-les en commentaires !

Je vous prépare une suite à cet article, que je publierais dans les semaines à venir.

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest (>>>) ou partagez-le à vos proches !

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019 Hej, Mercredi !
Sharing is caring
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *