5 conseils pour commencer à vivre plus lentement.


Bien-Être, Lifestyle / mercredi, septembre 25th, 2019

Apporter un peu de douceur à votre quotidien, ce n’est pas sorcier. Certes, ça vient souvent casser les codes qu’on a appris depuis des années, il faut souvent aller à contre-courant de ce que l’on voit autour de nous. Mais vivre plus simplement et plus lentement fait du bien. Alors, pourquoi ne pas essayer de ralentir la cadence et d’introduire un peu de Slow à votre vie ? Voici 5 façons d’ajouter plus de calme et de bonheur à votre vie de tous les jours.

1. Accordez-vous du temps, apprenez à dire NON.

slow life living

Le Slow Living est un état d’esprit autant qu’un mode de vie. Dans une société où on privilégie le « 100 à l’heure », apprenez à ralentir. Et c’est valable pour le travail comme pour la maison. Arrêtez d’établir des To-Do List longues comme le bras dans des délais impossible à tenir. Au lieu de faire les choses dans la précipitation, prenez le temps de faire les choses bien. « Vite fait, bien fait », ça n’existe pas dans le Slow Living ! Ça veut aussi dire qu’il faut apprendre à dire NON, à prioriser les tâches. Ça peut prendre quelques temps à se mettre en place, mais vous verrez, vous y gagnerez en efficacité.

Attention, vivre lentement ne signifie pas ne plus rien faire ou se mettre en pause. Ralentir, c’est se concentrer sur le plus important, les tâches « obligatoires », et mettre de côté les choses superflues (comme les réseaux sociaux, la télé ou jeux vidéos à outrance, les soirées où on se sent obligé d’aller, les heures supplémentaires au travail…). En rayant de la liste les choses qui ne sont pas nécessaires (ou en les faisant passer au second plan), vous vous dégagez du temps pour les tâches « obligatoires » ou celles qui comptent vraiment à vos yeux, que vous pouvez gérer avec moins de stress, à votre rythme.

« Pourquoi est-ce aussi valorisé d’être débordée ? D’en faire beaucoup ? De travailler vraiment fort ? D’être encore au bureau à 19h ?
C’est comme si on valorisait de mourir beaucoup plus tôt que prévu, à cause d’une vie de stress, à ne pas avoir pris soin de soi. Où sont le fun et le positif là-dedans ?
Parce que c’est ça la réalité des gens qui travaillent trop, qui ont trop de pression au travail, qui sont stressés. Le stress est le facteur numéro un des problèmes de santé. Et nous, on l’acclame ? »


– Josée-Anne Sarrasin-Côté, dans son livre « Plus de bonheur, moins du reste ».

2. Eloignez-vous du négatif.

Et par là, je veux dire : arrêtez de râler. Je vous entends d’ici : « ahah, elle est bien bonne celle-là, comme si c’était facile ! ». Non, ça ne l’est pas. Je suis moi-même une râleuse compulsive. J’ai tendance à me concentrer beaucoup trop sur le négatif et le ressasser pendant des heures. Ça peut me mettre dans des états pas possible, le stress monte et je ne peux plus penser à rien d’autre. Mais je me soigne.
Commencez par vous rendre compte de ces moments où vous râlez, vous vous plaignez, vous pestez contre tout et n’importe quoi. Réfléchissez un instant et demandez-vous si vous souhaitez vraiment laisser ces émotions négatives vous bouffer la vie. Est-ce que cela vaut le coup ? Et puis, si cela vous rend de mauvaise humeur, imaginez l’effet que cela peut avoir sur vos proches. Tout cela peut créer des tensions à la maison dont on se passerait bien.

J’adore cette citation : « If it won’t matter in 5 years, don’t spend more than 5 minutes getting angry about it. » En français, ça donne quelque chose comme : « si ça n’aura pas d’importance dans 5 ans, ne passe pas plus de 5 minutes à t’énerver dessus. »

Mais ce n’est pas tout. Vous n’êtes pas la seule responsable de la négativité ambiante. Vos proches peuvent aussi avoir cet effet en déversant leurs pensées négatives sur vous. Et si vous êtes une éponge à mauvaises ondes, vous allez vite absorber tout ce négatif et l’intégrer. Alors, faites tout pour les éviter (les ondes, mais aussi les personnes).
Au travail par exemple, ne rentrez pas dans les grandes discussions avec vos collègues qui critiquent tout et tout le monde, refont le monde avec des « si c’était moi… ». Dans les transports en commun, je suis sûre qu’il vous est déjà arrivé d’échanger quelques mots avec un inconnu, se plaignant du retour du train ou du mauvais service. Il paraît que le négatif est un excellent moyen de briser la glace et faire du small talk.

slow life living stop negatif

Evitez au maximum ce genre d’échange. Et si vous vous retrouvez coincé dans ce genre de situation malgré vous, écoutez d’une oreille distraite et ne laissez pas les mots vous toucher. Ne jetez pas d’huile sur le feu en rentrant dans ce jeu, et quittez la conversation dès que possible. Préservez-vous un maximum, c’est pour votre bien.
Il en va de même pour les membres de votre famille. On ne peut malheureusement pas toujours éviter ces personnes qui ne pensent pas faire mal, mais passent leur vie à juger les autres. Alors, lorsque cette situation arrive, redirigez la conversation vers un sujet plus joyeux. Ne préféreriez-vous pas passer un moment agréable avec vos proches et créer des souvenirs positifs plutôt que de revenir fatiguée mentalement par ces discussions qui s’éternisent et monopolisent l’attention (et l’énergie) de tous ?

À lire également : Comment réagir face à un évènement imprévu ? (le principe 90/10)

3. Commencez votre journée du bon pied

Pour débuter vos journée de la meilleure façon possible, donnez-vous le temps. Oui, c’est encore une histoire de temps. Mettez votre réveil 10 minutes plus tôt que d’habitude, essayez de vous lever avant vos enfants si possible pour profiter du calme ambiant. C’est le bon moment pour écrire dans un journal, méditer, faire du yoga ou quelques exercices de stretching. Prenez aussi le temps de savourer votre petit-déjeuner en pleine conscience, sans écran pour vous distraire.
Et si le matin est trop chaotique chez vous, déplacez ce petit moment de tranquillité au soir, avant d’aller vous coucher. Vous pouvez alors méditer quelques minutes ou dresser votre liste de gratitudes de la journée, pour vous concentrer sur le positif du jour.

Tous ces petits gestes simples s’additionneront pour alléger votre esprit.

4. Reconnectez avec la nature

C’est prouvé : habiter près de la nature et passer du temps dehors a des effets positifs sur la santé. Être exposé aux espaces verts réduit les risques de diabète de type II, de maladies cardio-vasculaires, le stress, et rallonge l’espérance de vie.

Cet article vous a plu ? Epinglez-le !

Alors, pourquoi s’en priver ? Introduisez des moments en nature dans votre emploi du temps. Privilégiez la marche ou le vélo pour aller au travail ou chercher les enfants à l’école, allez au parc, vous balader le long d’un lac ou en forêt, picniquez… Prenez le temps (oui, encore !) d’apprécier la beauté de la nature qui vous entoure.

À l’intérieur, apportez de la couleur en disposant des plantes ça et là dans vos pièces. Dans votre jardin, sur votre balcon ou le rebord de vos fenêtres, faites pousser quelques fleurs, aromates ou légumes. C’est tellement beau et gratifiant de voir une plante pousser depuis une graine qu’on a planté, à laquelle on a donné de l’amour (et du soleil et de l’eau).
Il existe même toute une vraie technique pour profiter des bienfaits de la nature, même dans sa maison. Dans son livre « L’effet Skogluft », le Norvégien Jørn Viumdal dévoile une méthode unique pour recréer l’air des forêts en intérieur.

5. Faites du tri… digital.

Non, vivre « Slow » ne veut pas dire se couper du monde extérieur et des nouvelles technologies. Mais j’en ai déjà pas mal parlé sur ce blog, les écrans et les réseaux sociaux peuvent accaparer notre temps, notre énergie et avoir un impact négatif sur notre humeur. Alors, sans pour autant revendre votre iPhone et acheter un 3310 à l’ancienne, vous pouvez simplement faire du ménage.
Premièrement, dans vos applications. Supprimez les applications que vous n’utilisez jamais, les jeux qui volent votre temps. Profitez-en aussi pour sauvegarder vos anciennes photos sur un disque dur ou sur votre ordinateur. En plus, ça fera de la place dans votre stockage, pour des photos ou des playlists de musique.
Et puis, sur les réseaux sociaux, faites-le tri des comptes et amis que vous suivez. Arrêtez de suivre les personnes qui peuvent vous créer de la frustration ou même de la jalousie. Ne gardez que des comptes qui vous inspirent, vous motivent, qui vous procurent de la joie et autres émotions positives. Sinon, NEXT. Essayez aussi de ne suivre qu’un petit nombre de personnes, pour éviter que votre fil d’actualité soit toujours plein de nouveauté, et vous appelle à scroller pendant des heures. Moins de choses à voir = moins de temps perdu. Vous pouvez aussi simplement utiliser l’option se désabonner et désactiver les notifications pour ne pas être dérangée par les alertes et ainsi regarder le contenu que quand vous êtes vraiment disponible.

A lire également :

Et vous, pensez-vous avoir besoin de ralentir un peu votre mode de vie ? Ou êtes-vous déjà adeptes du Slow Living ?

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019 Hej, Mercredi !
Sharing is caring
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse à « 5 conseils pour commencer à vivre plus lentement. »

  1. number 1 fan. J ai l impression d avoir enfin pris le pli apres des mois (années?) a tester, commencer, lacher l affaire, recommencer… j ai fait le tri.
    1) morning routine. SO FREAKING IMPORTANT. Prendre du temps pour soi….tous les jours!
    2) arreter de perdre mon temps sur IG…j ai envie reussi a m en debarrasser…j ai tellement de temps libre ha ha ! Je me suis remise a lire !
    3) je choisi ce qui m inspire vraiment et me motive et arrete de me comparer.
    4) je me suis remise a ecrire 🙂
    C est quand meme fou que ce soit si dur a faire hein? J ecoute l audio book « digital minimalism » en ce moment, c est fascinant a quel point on est dependant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *